Les Aiglons volent en formation

Les Aiglons volent en formation
18 juin 2013 11:03

La pression des grands matches, Moussa Keita connaît. Membre de la sélection du Mali sortie quatrième de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF, Tunisie 1994, l'ancien défenseur central préside aujourd'hui aux destinées de son pays en Coupe du Monde U-20 de la FIFA, épreuve que les Aiglons ont quittée par la petite porte il y a deux ans.Lors de la CAN juniors 2013 disputée en Algérie, les protégés de Keita ont atteint le dernier carré pour s'incliner aux tirs au but devant le Ghana, avant d'être défaits par le Nigeria dans la petite finale. Leur place de quatrième a cependant suffi à leur ouvrir les portes de Turquie 2013, qu'ils abordent avec ambition. "Nous devons être ambitieux. Notre premier objectif en Turquie est de nous qualifier pour le deuxième tour", annonce Keita au micro de FIFA.com. "Ensuite, l'appétit vient en mangeant. Il nous faut rester aussi concentrés et motivés que nous le sommes aujourd'hui,"Arrivés en Turquie bien avant la compétition afin de s'acclimater, les Maliens ont été chaleureusement accueillis par les habitants d'Antalya. "Les gens nous ont posé plein de questions sur notre pays et sur la Coupe du Monde. C'est agréable de se sentir soutenus", commente Keita, dont les Aiglons devront défier le Paraguay, le Mexique et la Grèce dans le Groupe D. "J'ai pu me faire une idée du jeu des Paraguayens après les avoir vus en amical contre l'Uruguay. Ils sont bons dans les couloirs. Nous devrons être prudents. De notre côté, nous avons tenu le Salvador en échec en amical (2:2). Je compte assister à la première confrontation, entre le Mexique et la Grèce, afin de préparer nos sorties contre ces deux équipes."Mais c'est surtout sur ses propres joueurs que se porte l'attention du sélectionneur. "Je dispose d'un groupe très solide", affirme-t-il, à propos d'un groupe composé de 16 éléments du championnat local et de cinq expatriés, dont un en RD Congo et un en Albanie. "Mes joueurs sont d'excellents techniciens. Ils sont solidaires et déterminés. La plupart d'entre eux se connaissent depuis qu'ils ont 12 ou 13 ans. Ils forment une vraie équipe, au sens fort du terme." Sourire et confianceMalgré le niveau relevé de l'opposition, Keita n'anticipe aucune panne de mental au sein de l'effectif. "Il n'y a pas plus belle motivation que de défendre les couleurs de son pays dans une Coupe du Monde", assure-t-il. "D'autant que nous serons portés par toute l'Afrique francophone, puisque nous sommes le seul pays à la représenter", ajoute-t-il, avant d'évoquer la difficile situation politique au pays. "Nous voulons apporter du bonheur à tous les Maliens et leur rendre le sourire."Comme leur sélectionneur, les Aiglons tablent sur leur esprit d'équipe pour faire la différence. "Nous jouons ensemble depuis des années, depuis l'enfance pour certains d'entre nous", souligne le défenseur de l'AS Bakaridjan, Mahamadou Traoré. "Nous avons manqué de chance en demi-finale de la CAN U-20, alors j'espère que la réussite sera de notre côté en Turquie."La meilleure performance des Aiglons dans cette compétition remonte à Nigeria 1999, où ils se sont classés troisièmes et où Seydou Keita a remporté le Ballon d'Or adidas. Le neveu de la star malienne et milieu de terrain du SC Bastia, Abdoulaye Keita, est du voyage en Turquie. "Je joue en France depuis deux ans et j'ai déjà beaucoup appris. J'espère pouvoir faire profiter l'équipe de mon expérience", promet-il avant de fixer ses objectifs : "Est-ce que je pense que le Mali peut gagner la Coupe du Monde ? La réponse est oui. Nous avons confiance en nous." 

Medias

Aucune Donnée Disponible
Aucune Donnée Disponible