Béjaïa et Mazembe au coude-à-coude

Béjaïa et Mazembe au coude-à-coude
30 octobre 2016 11:02

L’histoire se répètera-t-elle. Le 17 juillet à Béjaïa, le club algérien était tenu en échec par le TP Mazembe (0-0). Dix jours plus tard à Lubumbashi, Rainford Kalaba donnait un court avantage à la formation congolaise (1-0). Pour la troisième fois en trois mois le Mouloudia Olympique de Béjaïa et le Tout Puissant Mazembe ont montré qu’il n’y avait pas beaucoup de marge entre eux (1-1) et que le sort de la finale retour de la Coupe de la Confédération Orange pourrait se jouer sur un coup de dés. Devant un stade Mustapha-Tchaker de Blida - et non de Béjaïa, plus habitué à accueillir la sélection nationale que des clubs - très largement rempli, les deux équipes se sont neutralisées, les visiteurs ouvrant la marque sur pénalty peu avant la mi-temps (43’), les « locaux » égalisant après l’heure de jeu (66’).

Est-ce le fait d’avoir déjà eu 180 minutes l’une contre l’autre, toujours est-il que la finale s’engage sur un rythme très soutenu, sans le moindre round d’observation. A peine dix minutes de jeu que le capitaine et meneur de jeu Faouzi Yaya slalome dans la surface congolaise et se montre très dangereux pour le gardien Sylvain Gbohouo et sa garde rapprochée. Le milieu Malek Ferhat n’est pas loin de réussir dans son entreprise quelques minutes plus tard. Mazembe résiste aux assauts continus des Béjaouis, dominateurs et maîtres du ballon. Leur jeu est précis, collectif mais il lui manque toujours le petit plus qui fait la différence dans la surface. Mazembe joue à son rythme, en faisant de la résistance considérant sans doute qu’il lui faut à tout prix ne pas encaisser de but. De fait il faut attendre la demi-heure pour assister à la première offensive véritablement dangereuse des Corbeaux de Lubumbashi avec, pour officiant, le Zambien et capitaine Rainford Kalaba. Sur le corner qui suit, le tir du défenseur Salif Coulibaly passe bien près du but algérien. Il faut un coup du sort et une faute du gardien Chamseddine Rahmani dans sa surface sur l’attaquant Roger Claver Assalé pour faire basculer la partie en faveur de Mazembe. Jonathan Bolingi se charge de transformer le pénalty. Contre le cours du jeu le quintuple champion d’Afrique prend la tête. 

Le MO Béjaïa reviendra dans la partie grâce à un coup de pied arrêté magistralement concrétisé par le capitaine Faouzi Yaya à l’heure de jeu.  Ce but donnera des ailes aux Crabes qui feront mieux que perturber les Corbeaux. A dix minutes de la fin de la rencontre, Abdelfettah Belkacemi aurait ainsi pu donner l’avantage au MOB sur un tir qui rasa le poteau, mais l’action la plus dangereuse sera une nouvelle fois pour Yaya qui, seul face à Gbohouo après une bévue du défenseur central Salif Coulibaly, se fera subtiliser le ballon in extremis par le portier du club congolais.  

1-1. Rien n’est joué. La Coupe n’a pas encore choisi son vainqueur. Le MO Béjaïa, rappelons-le vierge de toute expérience continentale, a fait apprécier la qualité de son football même si on peut lui reprocher d’avoir par moments répliqué au jeu long des Congolais par un jeu long qui n’est pas le leur. Les visiteurs, enfin certains d’entre eux, se sont montrés trop individualistes, conservant trop le ballon avant de le donner à un partenaire. Mais dans l’ensemble ce fut une finale agréable à suivre, sans incidents.
Verdict à suivre le dimanche 6 novembre à Lubumbashi.

Réactions
Nasser Sandjak (entraîneur du MO Béjaïa)  

« Je tiens à remercier mes joueurs qui ont sorti un grand match. Ils ont fait de leur mieux et je ne les blâmes pas d’avoir raté la victoire. On savait au départ que ça allait être difficile car en face, il y avait le vainqueur de la Ligue des champions 2015. Nous avons eu de nombreuses occasions de tuer le match, notamment en seconde période, mais ce n’est pas cela qui va nous décourager. Ils ont fait un match d’hommes. Je sais qu’ils seront à la hauteur au match retour.  L’équipe a toujours su relever les défis dans les moments les plus difficiles ». 

Faouzi Yaya (capitaine du MO Béjaïa)  
« Je suis vraiment déçu car nous sommes passés à côté d’un exploit. Le but que j’ai marqué nous a relancé dans ce match mais il a été insuffisant pour gagner. Il est vrai que la rencontre a été difficile mais nous avions la possibilité de les battre. Désormais, il faut rester confiants, en prévision du match retour. Nous n’avons aucune raison de nous décourager. Nos chances restent intactes. On peut créer la surprise là-bas. On va bien se préparer, avant d’aller à Lubumbashi ». 

Chamseddine Rahmani (gardien du MO Béjaïa)  
« Comme tout le monde a pu le voir, nous avons dominé cette grande équipe du TP Mazembe. Malheureusement, la chance nous a tourné le dos. On a montré pendant tout le match qu’on avait les moyens de l’emporter.   Au vu de notre prestation lors de cette première manche, on est loin d’avoir perdu la bataille définitive, celle qui décidera du vainqueur même si les données vont changer ». 

Hubert Velud (enraîneur du TP Mazembe)  
« Nous étions venus en Algérie dans l’espoir de réaliser un bon résultat. Le nul est, en soi, une bonne chose. Mais je veux rester prudent. J’ai été très impressionné par le jeu de nos adversaires. Ils nous ont souvent mis en danger et auraient même pu s’imposer. Récupération et travail seront au menu de la semaine qui nous attend. L’enjeu est de taille ».  

Koffi Kouamé (milieu de terrain du TP Mazembe)
« Ce nul est un grand pas pour nous. Le plus gros a été fait en Algérie mais il nous reste encore une seconde étape décisive à Lubumbashi. On a affronté une très bonne équipe du MOB qui nous a créé pas mal de problèmes. C’est une équipe solide dont il faudra se méfier d’elle chez nous car elle est capable de créer la surprise ». 

Fiche technique
Mouloudia Olympique Béjaïa  -  Tout Puissant Mazembe  1-1 (0-1)

Samedi 29 octobre 2016
Stade Mustapha-Tchaker, Blida
Arbitre: Bernard Camille (Seychelles)
Buts: Faouzi Yaya (66’) pour le MO Béjaïa ; Jonathan Bolingi (43’ pen) pour le TP Mazembe
Avertissements: Chamseddine Rahmani (42’), Amar Ben Melouka 52’), Yassine Salhi (90+5) pour le MO Béjaïa ; Soumaïla Coulibaly (45+2) pour le TP Mazembe

MO Béjaïa: Chamseddine Rahmani – Sofiane Khadir, Sofiane Baouali, Amar Ben Melouka, Yassine Salhi – Malek Ferhat (Ismaïl Belkacemi,60’), Faouzi Rahal, Soumaïla Sidibé, Mohamed Yacine Athmani (Youcef Touati 77’), Morgan Betorangal (Kamel Yesli 85’) – Faouzi Yaya (cap). Entraîneur : Nacer Sandjak (Algérie)

TP Mazembe: Sylvain Gbohouo – Issama Mpeko, Christian Luyindama, Chongo Kabaso – Nathan Sinkala (Christian Kouamé Koffi, 27’), Merveille Bokadi, Rainford Kalaba (cap) (Meschack Elia 90’) – Roger Assale (Déo Kanda 85’), Jonathan Bolingi, Adama Traoré. Entraîneur : Hervé Velud (France)


Matchs et Résultats

Medias

Algeria USM Alger vs Young Africans USM Alger vs Young Africans USM Alger vs Young Africans USM Alger vs Young Africans Mouloudia Club D'Alger vs Difaâ Hassani El Jadidi Mouloudia Club D'Alger vs Difaâ Hassani El Jadidi Mouloudia Club D'Alger vs Difaâ Hassani El Jadidi Mouloudia Club D'Alger vs Difaâ Hassani El Jadidi Mouloudia Club D'Alger vs Difaâ Hassani El Jadidi Mouloudia Club D'Alger vs Difaâ Hassani El Jadidi Mouloudia Club D'Alger vs Difaâ Hassani El Jadidi U.S.M Alger vs Plateau United FC U.S.M Alger vs Plateau United FC U.S.M Alger vs Plateau United FC U.S.M Alger vs Plateau United FC U.S.M Alger vs Plateau United FC Meeting of the Committee for development of Futsal and Beach soccer in Kampala, Uganda Meeting of the Committee for development of Futsal and Beach soccer in Kampala, Uganda Meeting of the Committee for development of Futsal and Beach soccer in Kampala, Uganda

Algeria

Parcourir tous les albums
Aucune Donnée Disponible