L’US Ouakam : 66 ans d’histoire mis au ban du football sénégalais

L’US Ouakam : 66 ans d’histoire mis au ban du football sénégalais
08 août 2017 02:12

La Ligue sénégalaise de football professionnel a sorti le couperet : 7 ans d’exclusion de toute activité liée au football pour l’US Ouakam dont des supporters se sont rendus coupables des pires atrocités sur un terrain de football : aller charger des fans adverses sur une tribune alors que l’ambiance était tout simplement festive.


Et quand cette furie se termine par le décès de huit jeunes personnes et plus de 300 blessés, on ne peut pas faire autrement, a laissé entendre le président de la Commission de la discipline de la Ligue professionnelle, Me Baboucar Cissé.


‘’Les supporters de l’US Ouakam sont les seuls responsables’’, a martelé Me Cissé indiquant qu’aucune ‘’explication, aucune justification ne saurait suffire pour qualifier cette faute grave’’.


Quand l’avocat de profession a annoncé cette accusation, on peut s’attendre au pire en attendant les sanctions pénales qui est de ressort de la justice sénégalaise.


L’USO club fondé en 1951 qui a gagné sa première Coupe nationale en 1964 alors qu’elle évoluait en division régionale a été jetée au ban du football national pour 7 ans.


Et à l’issue de ces 7 ans, elle devra redémarrer le football au 5-ème niveau, ont décidé les membres de la Commission de discipline.


On attend de voir ce que les autres instances sportives vont ajouter puisqu’en plus du football, l’USO, championne du Sénégal en 2011, compte des licenciés en athlétisme, en natation et en basket.


Le village de pêcheurs devenu une ville, une commune définitivement collée à Dakar, a donné au Sénégal des internationaux dans toutes les disciplines sportives, le football notamment.


L’US Ouakam, c’est la formation avec des footballeurs devenus professionnels en France à l’image de Pape Malickou Diakhaté (Nancy, Lyon, Dynamo Kiev et Grenade), Guirane Ndaw (Sochaux, Saint-Etienne, RC Lens) mais aussi tout récemment Mamadou Loum Ndiaye, vice-champion d’Afrique avec les U20 du Sénégal et demi-finaliste de la Coupe du monde de la catégorie en 2015.


L’US Ouakam, c’est aussi un international sénégalais dans l’équipe des Lions d’Asmara 1968 avec Saliou Cissé Chita et tout proche, Baye Oumar Niasse, attaquant d’Everton (Angleterre) qui, après le Sénégal, a joué en Turquie et en Russie avant de signer dans l’autre club de la ville de Liverpool.


S’il tarde à s’imposer à ce club, il est actuellement membre de l’équipe du Sénégal et a pris part à des matchs éliminatoires de la CAN 2017.


L’USO, ce sont aussi des dirigeants émérites comme un ancien président de la Fédération sénégalaise de football, Oumar Ngalla Ndoye.


Tout cela fait dire au président actuel, Abdoul Aziz Gueye que la Ligue professionnelle doit regarder l’histoire de ce club qui ne doit pas être noircie par quelques supporters incontrôlés.


‘’Les incidents sont très graves mais ce serait tout aussi grave de sanctionner aussi lourdement un club à cause de supporters incontrôlés’’, a-t-il expliqué relevant que son club va faire appel à de telles sanctions.


‘’Ce ne sont pas des sanctions de nature à faire éclore un climat de paix dans les stades’’, a-t-il ajouté, relevant que la lutte contre la violence doit être faite de manière concertée dans tous les segments de la société sénégalaise.


Du côté des victimes, le président Saliou Samb du Stade de Mbour, a dit toute sa satisfaction mais attend des sanctions sur le plan pénal.


‘’La Commission de discipline a mesuré toute la gravité de ces incidents et la nécessité de frapper un grand coup pour que nul n’en ignore’’, a-t-il réagi.


‘’On ne peut ni voir, ni tolérer de tels genres d’agissements sur un terrain de football’’, a-t-il martelé soulignant que l’US Ouakam ne peut pas fuir ses responsabilités dans cette affaire.


‘’Du début jusqu’à la fin, ces supporters ont tout fait pour rendre l’atmosphère irrespirable pour les joueurs et les supporters de notre équipe’’, a dit celui dont le club vient d’être déclaré vainqueur de la Coupe de la ligue.


Un premier trophée pour ce club fondé en 1960 au début de la République avec comme parrain le 1er Président de la République du Sénégal, Léopold Sédar Senghor.


‘’Avec huit morts, c’est un trophée très cher payé ’’, a commenté le président du Stade de Mbour.

 

 

 

 

 

 

Medias

Aucune Donnée Disponible
Aucune Donnée Disponible