DANS LE NID DES AIGLONS DU MALI

DANS LE NID DES AIGLONS DU MALI
11 mars 2019 04:41

A la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans Total Niger 2019, le Mali comptait deux joueurs dans son médian a savoir Mamadou Traoré et Boubacar Boubou Konté, avec des parcours diamétralement opposés. Mais leurs seuls points communs, c’est abandonner l’école au niveau du diplôme d’étude fondamentale (DEF) et de se retrouver ensemble pour le premier sacre des Aiglons du Mali le 17 février 2019.


Portrait croisé de ces deux joueurs qui ont attiré l’attention de Cafonline.com.

       

Leurs performances ont rythmé l’aventure des Aiglons du Mali à la dernière Coupe d’Afrique des Nations Total « Niger 2019 ». Aux côtés de Boubacar Traoré,  Ousmane Diakité, et Mamadou Samaké constituant efficacement la ligne médiane  qui a grandement contribué au premier sacre du Mali dans la catégorie des moins de 20 ans.


Le premier  est l’auteur de quatre buts dont un  contre la Tanzanie lors des l’éliminatoires retour, un autre face au Nigeria lors du Tournoi Ufoa B  et deux autres à la phase finale face au Burkina et le Nigeria en demi-finale.


Le second a été élu homme du match à deux reprises contre le Togo et le Burkina et dans la foulée désigné meilleur joueur   au Tournoi de l’Union des Fédérations ouest africaine de football (Ufoa),  des moins de 20 ans, remporté par le Sénegal. Pis, au Niger, en dépit de son statut, aux côtés de Lassana N’diaye et Hadji Dramé, il a livré deux passes décisives. Rien que cela. Si les deux joueurs ont deux parcours bien différents (Mamadou Traoré ayant disputé les éliminatoires tout le contraire de Boubacar Boubou Konté), ils ont en commun une chose : celle d’avoir abandonné l’école pour le football et remporter ensemble le premier trophée du Mali dans la catégorie U20.


Avril 2017, c’est l’année et Cotonou la ville où tout change pour Boubacar Boubou Konté. Celle où   le destin frappe. Boubacar Boubou Konté, a séduit au Tournoi international de formation (TIC2F).


Une opportunité qu’il a bien saisi et lui voit ouvrir les portes de la gloire. D’abord au  Centre de foot Agny, Boubou pour ses intimes, avec quelques années de foot derrière, arrive.  


Dans la famille Konté, ils sont dix et le frère aîné, Modibo, fait les beaux jours du CO Bamako et les Aiglons de 2013 à la Coupe d’Afrique des Nations en Algérie puis le Mondial en Turquie.


Dans un tournoi avec des Centres de formation dont un venu de la Côte d’Ivoire, les observateurs venus d’Afrique, d’Europe dont l’ex de l’équipe de France et de Manchester United, Michael Sylvestre, lui prêtent un grand futur. Il ne les décevra pas.


« J’ai évolué au Centre Agny Foot de Torokorobougou de l’ancien joueur du Réal de Bamako et mon premier entraîneur s’appelait Issa Coulibaly dit Yachine. J’ai étudié avant d’abandonner en classe de 9è. L’académie m’a recruté par l’intermédiaire de Zoumana Koumaré, mon coach et mes parents ne s’opposent guère», a confié le joueur qui figure sur les tablettes de nombreux clubs européens. Notons queL’académie des Etoiles du Mandé est située à Nafadji, un village à 45 km de la capitale malienne.


Mamadou Traoré débute son aventure sous la conduite de  l’entraineur Kalifa Diallo, qui lui fait confiance. Et il a raison : durant deux saisons, Mamadou alias Capi pour ses intimes, marque les points.


Fort de ses performances avec le Centre du Stade Malien de Bamako, Mamadou Traoré se fraye également un chemin dans l’univers de l’équipe espoir, avec un court passage, une saison remarquable et un trophée au tournoi des Centres et clubs. 2018, c’est également l’année où Mamadou Traoré remporte le trophée de la Coupe nationale avec le Stade victorieux (2-1) de son rival, le Djoliba.


Leur enfance et le football

C’est avec amour qu’ils évoquent leur attachement au football. Du football de quartier jusqu’aux pelouses du stade Modibo Kéita en passant par les terrains d’entrainement du Stade et l’Académie les Etoiles du Mandé, les deux champions d’Afrique parlent avec émotion de leur obsession pour le sport le plus populaire au monde. Dès leur tendre enfance, ils se passionnent pour le football. « Mes parents m’encourageaient. Ils m’arrivent de chômer l’école au profit des matches de quartier », déclarent-ils.


Quand ces deux arrivent à la dernière Coupe d’Afrique des Nations Total U20, les deux  milieux avaient déjà beaucoup emmagasiné de la confiance. Une compétition qui participe à la réputation des deux joueurs et font  le bonheur de leur famille


Au Niger, les bonnes performances des deux Maliens ne se sont pas passées inaperçues, convaincants les observateurs et autres recruteurs, avec des propositions de contrat, provoquant l’intérêt de plusieurs recruteurs. A présent, reste le plus difficile : se maintenir et offrir aux Aigles du Mali un trophée majeur.

Mots clés : Mali

Medias

Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal Mali vs Senegal

Mali vs Senegal

Parcourir tous les albums
Aucune Donnée Disponible