WAC - Togo-Port: Une addition bon marché

WAC - Togo-Port: Une addition bon marché
16 mai 2018 08:25

Le champion d'Afrique en titre n’a fait qu’une bouchée de la modeste équipe de l’AS Togo Port, qui connaît cette année son baptême du continental. Les Casablancais ont été expéditifs, pliant le match en l’espace de 5 minutes par Mohamed Ounajem (1-0, 2')  avant que le libero Naim Aarab ne double la mise à la suite d’une splendide reprise de la tête (2-0, 5') . 


Le Wydad n’a pas eu  besoin de forcer son talent,  ni de trop se dépenser pour prendre l’ascendant, préférant jouer à l’économie pour préserver ses forces après une semaine trop chargée, ponctuée par un match décisif pour le titre du championnat national qui est revenu finalement à l’Ittihad de Tanger. Il ne reste plus alors aux Widadis que la Ligue des Champions Total sauver sa saison.  


Après une première journée de la phase de poules marquée par son nul avec les Mamelodi Sundowns, malgré un voyage des plus pénibles, les Marocains étaient décidés à casser la baraque devant une équipe togolaise qui a quand même été prise au sérieux en raison de ses derniers résultats devant de bons calibres comme l'AC Léopards de Dolisie ou encore le Hilal d'Omdurman qu’il a battus.  Mais le WAC a démontré qu’il est d’un calibre supérieur et l'a prouvé dans la fournaise du Stade Mohamed VI de Casablanca. 


Les Rouges et blancs ont été largement dominateurs au point que le match s'est dérouké quasiment à sens unique. Les Marocains étaient supérieurs sur tous les plans (physique, tactique, habilité technique), ne concédant que des miettes à l’adversaire, par maladresse surtout, au point que le gardien Widadi, Zouheir Laaroubi, a été assigné à un repos complet, hormis deux actions chaudes en première période.  En dépit de leur supériorité, les Marocains ont fait néanmoins montre d’un manque d’efficacité souvent criard, au niveau offensif. Des ratés à la pelle notamment par Ismail El Haddad. Et ce sera d’ailleurs un défenseur, Mohamed Nahiri, qui triplera l'addition après un raté invraisemblable d’El Haddad (55') et un manque patent de lucidité d'Amine Tighazoui (70'). Mais le Widad eut le mérite de continuer à gérer la partie avec beaucoup de calme et d’économie pour éviter surtout les blessures, vu les nombreuses absences ou méformes de joueurs-clés. 


Pour le coach tunisien du WAC, Faouzi Benzarti, l’essentiel a été réalisé mais le plus difficile est à venir.  

 

Matchs et Résultats

Medias

Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire Morocco vs Cote d'Ivoire

Morocco vs Cote d'Ivoire

Parcourir tous les albums
Aucune Donnée Disponible