Premier contrat pro pour la Malienne Bassira Touré

16/01/2019

L’attaquante de l’AS Mandé a signé lundi 14 janvier son premier contrat professionnel d’une durée de six mois. Une première dans l’histoire du football féminin au Mali.

 

Une nouvelle page s’ouvre dans la carrière de l’internationale malienne de 28 ans, et plus généralement dans l'histoire du football féminin au Mali. 


Bassira Touré alias Eto’o s’est engagée avec le FC Malaga d’Espagne, section féminine. 


L’Aigle Dames y a paraphé son premier contrat professionnel, un mois et demi après l’exploit du Mali en Coupe d’Afrique des Nations féminine « Ghana 2018 ». 


En effet, après six phases finales, le Mali a passé pour la première fois le cap de la phase de poules grâce en particulier de l'apport de Bassira Touré qui a terminé meilleure buteuse de son équipe avec trois réalisations et a été désignée deux fois meilleure joueuse du match.

 

Depuis douze ans, la joueuse de 28 ans (née le 6 janvier 1990 à Bamako) n’a évolué qu’avec le club de l’AS Mandé et compte à son actif un titre de championne nationale en 2016 et quatre Coupes nationales. 


Elle a intégré les Aigles en 2007 sous la conduite du sélectionneur Moustapha Laïco Traoré, et disputé les Coupes d’Afrique des Nations 2008 en Guinée-Equatoriale, 2010 en Afrique du Sud, 2014 en Namibie, 2016 au Cameroun et récemment en novembre 2018 au Ghana pour un total de 15 réalisations.


« C’est l’agent d’une joueuse camerounaise qui a proposé un contrat en anglais, puis en espagnol. Nous avons échangé avec lui et, ensemble, on a demandé la version du contrat en français pour que cela soit clair pour notre joueuse », témoigne à Cafonline.com, Makan Sissoko, membre de la direction de l’AS Mandé, le club le plus titré du Mali.


Bassira Touré s’est engagée pour six mois jusqu’à la fin de la saison, avec possibilité de prolonger son séjour au Sud de l’Espagne. 

 « Le montant du contrat, renouvelable selon sa performance, s’élève à 1 000 euros par mois », selon son père.

 

Elle a commencé très jeune alors qu'elle n’avait que sept ans. D’après Makan Sissoko : « elle est arrivée à l’AS Mandé en 2004-2005. Elle est l’animatrice principale de l’équipe et a marqué beaucoup de buts ».


Titulaire du diplôme d’étude fondamentale (DEF) décroché en 2014, Touré s’est distinguée en Ligue 1 du Mali saison 2015-2016 en occupant la première place des buteuses avec 41 réalisations et le trophée de la meilleure joueuse pendant le même exercice, décerné par la Fédération malienne de football. Elle faisait partie au Ghana de la génération dorée du football féminin malien qui a écrit une autre page glorieuse en accédant au carré d’as pour la première fois après six phases finales. 

 

« Je suis fan de Samuel Eto’o. C’est un joueur qui a le sens du but. J’espère suivre la trace de mon modèle », témoigne celle qui est surnommée du nom du redoutable ancien buteur camerounais du Real, du Barça et de l'Inter.

 

L’attaquante de l’AS Mandé ouvre ainsi la voie à une section qui n’avait pas connu une telle consécration. « C’est une première dans l’histoire du football féminin au Mali. Voir une joueuse, signer un contrat professionnel et partir exprimer son talent à l’étranger n'arrive pas tous les jours" conclut Makan Sissoko.

Sponsors