CHAN 2020 : Une qualification satisfaisante pour le Congo

Congo CHAN

Carof Bakoua a marqué dans le dernier quart d’heure le but qui a qualifié les Diables Rouges à la 6e phase finale du CHAN qui se jouera en 2020 au Cameroun. Un dénouement qui redonne le sourire au public congolais.

Les Diables Rouges du Congo sont aux anges. Non seulement ils joueront leur troisième phase finale du Championnat d’Afrique des nations de leur histoire, mais aussi c’est pour la première fois depuis le lancement de la compétition en 2009 que le Congo disputera deux éditions consécutives après celle de 2018 en au Maroc.

Les Diables rouges du Congo ont éliminé le Nzalang national de la Guinée Equatoriale en match retour du dernier tour des éliminatoires disputé le 20 octobre au stade Alphonse-Massamba-Débat à Brazzaville. Le Congo s’est imposé sur un score étriqué d’un but à zéro, largement suffisant pour effectuer l’année prochaine le déplacement vers le Cameroun d’autant plus qu’au match aller, les deux équipes avaient fait jeu égal 2-2 à Malabo. Mais tout n’était pas parfait pour les Diables rouges qui ont fait preuve de beaucoup de patience avant de trouver la bonne formule qui a mis les Equato-guinéens à genoux.

Les Congolais ont dominé les débats, se procurant plusieurs situations de buts qu’ils n’ont pas su concrétiser. Marcos Luis Ondo bien inspiré, a retardé l’échéance en écartant d’abord la frappe d’Hardy Bingulia qui prenait la direction des buts à la 5e minute avant d’être à chaque fois sur la trajectoire à chaque nouvelle opportunité des Congolais. La défense du Nzalang a été aussi aidée par la maladresse de l’attaquant congolais Matheus Botamba, lequel perdait souvent ses appuis quand il se présentait devant le portier de la Guinée Equatoriale.

Congo2

C’est sur le banc que Barthélémy Ngatsono a trouvé les premiers éléments de réponse à ce manque de réalisme. L’entrée de Yann Mokombo a apporté plus de profondeur à l’équipe des Diables rouges qui n’était pas du tout inquiéter, en témoignent les statististiques (aucun tir cadré pour le Nzalang).

C’est d’ailleurs lui qui provoque le coup franc qui a amené le but de Carof Bakoua à la 75e minute. Dimitri Magnokélé a trouvé la tête du défenseur congolais qui a mis le ballon hors de portée du gardien, offrant ainsi une qualification au Congo qui est resté sur trois éliminations en l’espace de deux mois. L’AS Otoho et l’Etoile du Congo ont quitté les compétitions interclubs de la CAF à l’étape des préliminaires. Les Diables Rouges U23 ont été éliminés à domicile par la Zambie lors du dernier tour des éliminatoires de la CAN U23, sans compter les éliminatoires des équipes seniors, juniors et cadets à des phases finales des CAN 2019.

Réactions d'après-match

Barthélémy Ngatsono, Sélectionneur des Diables Rouges

"Nous avons joué sur le mental parce que durant nos stages, nous leur avons dit que nous sommes restés les seuls en lice. Il fallait à tout prix redonner un peu de confiance au public sportif congolais. Nous avons demandé aux enfants de jouer pour eux-mêmes, pour la nation et pour nous les entraîneurs pour que nous puissions arriver à ce résultat. C’est une victoire importante car en face la Guinée Equatoriale est une bonne équipe, athlétique et technique. Elle nous a compliqué la tache. Maintenant le plus dur commence avec cette qualification. Il faut qu’on respecte mon programme de travail parce que nous avons travaillé dans des conditions difficiles".

Filipe Sono Moreno, Sélectionneur du Nzalang National 

"Nous devons continuer à travailler parce que nous avons joué contre une bonne équipe du Congo. Nous avons eu le bonheur de jouer le match aller à la maison mais nous avions fait beaucoup d’erreurs et cela a été payé cash. Je pense que pour la prochaine fois, nous allons continuer à travailler en corrigeant ces erreurs. Nous avons aussi appris que dans le football, l’expérience et la maturité comptent aussi".